mercredi 28 juin 2017

Silence radio de Alice Oseman



L'histoire:

Frances est une pure intello, elle ne vit que pour étudier à Cambridge, dans son lycée tout le monde sait à quel point elle travaille dur pour son objectif. Elle est sérieuse, pas le genre de fille à boire de l'alcool ou s'éclater en boîte.
Mais les autres la connaissent-ils vraiment ? Ne se contentent-ils pas de cette image qui se dégage d'elle ?
Aled ne se contente pas du paraître, il va apprendre à découvrir la vraie Frances, celle qui écoute "Silence radio" depuis le début de la série !


Mon avis :

Je l'avoue, à la lecture du résumé du livre, j'ai pensé "encore une énième histoire de lycéenne", je partais avec un a priori certains ... mais ce livre m'a surprise puis touchée.

Bon il faut l'admettre, oui cela tourne encore autour des états d'âmes d'une lycéenne, mais pour une fois pas autour de sa vie amoureuse !

Cette histoire me touche car elle me parle... 
Frances n'ose pas s'affirmer telle qu'elle est, elle est comme les autres voudraient qu'elle soit, rectification comme elle pense que les autres le voudraient.
Elle se cache derrière des "uniformes", se fait un blindage autour de ses études, alors qu'au fond une toute autre fille sommeille. 

Aled est son alter ego masculin, lui aussi ne montre pas son vrai visage, par peur de décevoir son entourage.

Dans leur histoire purement platonique chacun permet à l'autre de s'ouvrir, de se découvrir, de s'accepter. Chacun permet tout simplement à l'autre d'être lui-même.
Malgré tout le doute est là, sont-ils réellement amis? Ne se forcent-ils pas ?
Comment faire comprendre à quelqu'un que l'on tient à lui lorsqu'il est déjà si difficile de se comprendre soi-même ?

Et le fait qu'Aled soit le frère jumeau de la seule véritable amie de Frances qui a fugué longtemps auparavant ne va-t-il pas compliquer les choses? Surtout que Frances, comme pour le reste se sent responsable !

Un joli roman, doux amer qui change des histoires habituelles, un très bon moment de lecture personnelle !


vendredi 5 mai 2017

Le syndrome de Croyde 2: l'état sauvage de Marc Welinski


L'histoire:

Dans la petite ville de Chamonville, tout semble tranquille, proche de Paris tout en étant préservés de la folie de la capitale, les habitants se croient protégés.
Aussi lorsqu'Albane, une enfant de 9 ans se tue en tombant des escaliers à l'école, on ne peut envisager qu'un tragique accident ... mais lorsque ces accidents se multiplient et que les morts s'accumulent, certains commencent à trouver l'hypothèse caduque.
Alors les regards se tournent vers le camp "sauvage" de réfugiés, c'est forcément eux, les étrangers qui sont coupables.
Mais pour le directeur de l'école, il s'agit d'autre chose, le syndrome de Croyde pouvant toucher le plus calme des individus et le transformer en tueur de sang froid.
Il embarque un parent d'élève et ami, psychiatre, dans sa quête de la vérité, mais veulent-ils réellement la connaître ?

Mon avis:

J'ai découvert l'auteur Marc Welinski au travers d'un autre de ses romans : Sortie de route (dont vous pouvez trouver la chronique quelques articles plus bas), j'avais alors été séduite par son écriture drôle et cynique. Je n'ai hélas pas encore lu le tome 1 du syndrome de Croyde mais la lecture de ce roman m'a convaincue de me le procurer au plus vite.

Je découvre une nouvelle facette de l'auteur, qui au fil des pages sait entretenir le suspense et surprendre son lecteur.
On en devient parano, à soupçonner le moindre personnage, on se persuade de détenir la vérité et l'auteur nous replonge dans un questionnement.
Ce livre nous happe totalement, une curiosité malsaine nous pousse à aller toujours plus loin dans la lecture, dans l'horreur pour comprendre ce mal qui touche des personnes hors de tout soupçon.
On se croit rassuré lorsque l'une d'entre elle est disculpée mais c'est pour se prendre une claque lorsqu'on passe à l'autre ... bringuebalé de suspect en suspect, on finit par nous-même perdre la tête.

J'aime cette théorie d'un mal qui pourrait toucher un individu lambda pour le transformer en psychopathe sans qu'aucun mal n'aie pu être décelé auparavant.

J'aime également cette critique acide de notre société qui fait porter le mal à ceux qui viennent d'ailleurs, que l'on dit tolérer mais que l'on soupçonne à chaque vilenie, car il est toujours plus facile de soupçonner un étranger qu'une personne que l'on côtoie depuis des années.
Marc Wellinski aborde ici un sujet des plus actuel, cette peur d'autres cultures, ce rejet des personnes dans le besoin, ce côté sombre de l'humain qui ne cherche pas à comprendre et juge son prochain.

Un roman vraiment haletant que je vous conseille plus que vivement si comme moi vous aimez les thrillers !

jeudi 16 février 2017

Marquer les ombres de Veronica Roth


L'histoire:

Il existe une autre galaxie qui comporte 9 planètes. Sur chacune d'elles, certains possèdent un "don flux" qui apparaît aux abords de l'adolescence.Dans cette galaxie, il y a des planètes à tendance barbares et d'autres pacifiques. Lorsque le doux Akos rencontre Cyra le "fléau", la soeur du dictateur de Shotet, que peut-il arriver? Leurs dons se complètent et s'annulent... Que leur réserve l'avenir ? Qui le remportera du bien ou du mal ?


Mon avis :

Conquise par les livres de la saga Divergente, j'attendais donc l'auteure au tournant pour sa nouvelle série. Entre excitation et peur de la déception, le début de l'histoire m'a donc quelque peu "inquiétée", l'histoire met pour moi de longues pages à réellement se lancer.
Mais une fois acclimatée avec ce nouvel univers, une fois les deux héros clairement identifiés, campés et imaginés, j'ai été facilement happée par l'histoire pour ne plus la lâcher !
De la violence à la torture en passant par la conquête de l'amour, l'histoire comporte beaucoup de facettes différentes qui plairont à toute sorte de lecteurs.
Un Roméo et Juliette moderne dans une autre galaxie, une nouvelle preuve des forces et faiblesses de l'être humain, Veronica Roth nous signe une magnifique dystopie !
Et comme j'aime terminer et laisser réfléchir ... pouvons-nous influer sur notre destin, lorsque comme dans cette galaxie, des oracles l'ont déterminé ? Doit-on croire ce qui a été "programmé"?
Rendez-vous à la fin du livre pour une réponse convaincante.... ou pas ;) .

dimanche 11 décembre 2016

U4 Contagion de Y Grevet,V Villeminot, C Trebor et F Hinckel


L'histoire:
La population mondiale a été victime d'un virus sans précédent, celui-ci décimant 90% de la population et n'épargnant que les adolescents et quelques adultes. Parmi eux Yannis, Jules, Koridwen et Stéphane vivent des aventures parallèles, se croisant parfois et luttant pour survivre dans la jungle sans pitié qu'est devenu le monde.
Chacun vivra cette apocalypse à sa manière, entre courage et culpabilité, quand la jeunesse est brisée par les choix que l'on doit faire!

Mon avis :

J'ai découvert la série U4 au travers du livre "Stéphane"cette jeune fille hors du commun dont le père chercheur doit trouver un remède au virus.Sa quête de vérité lui fera rencontrer Yannis avec qui elle cherchera le meilleur moyen de survivre sans renoncer à ses rêves.

J'ai davantage accroché à ce livre, grâce entre autre au changement de style entre les auteurs,chacun attaché à l'un des personnages phares de la série. Ce mélange des genres (il y a même quelques chapitres en BD) m'a changé de mon train train de lecture et m'a plu ! Attention cependant, de nombreux spoilers des 4 tomes précédents sont présents lors de la lecture... si vous n'avez pas terminé les autres livres, attendez un peu pour celui-ci !

Le thème abordé m'effraie un peu car même si ce roman reste purement fictif, la probabilité qu'un jour un virus décime l'humanité n'est pas nulle...
La réaction des hommes dans la série est hélas elle aussi véridique, en situation de crise majeur, l'humanité s'auto détruira encore plus sûrement que le virus ... je ne suis pas optimiste en l'empathie habitant la plupart de mes congénères.

Bref une histoire haletante qui m'a tenue en éveil plusieurs nuits, qui me donne envie d'une suite ... très vite !


samedi 19 novembre 2016

Geek girl tome 5 de Holly Smale


L'histoire:

Harriet a sa bande d'amis, des personnalités très différentes qui ont su trouver des affinités et un équilibre... enfin c'est ce qu'elle pense !
Tout bascule quand elle prend conscience des ennuis de Wilbur, de sa tendance à prendre le mannequinat par dessus la jambe et des silences inquiétants de sa bande d'amis.
Harriet décide alors de devenir un mannequin sérieux et respecté et de trouver du temps pour ses amis  ... gare aux couacs !


Mon avis:

Ce tome est pour moi l'un des meilleurs de la série. Le scénario reste très analogue aux autres opus mais j'ai aimé cette Harriet qui enfin prend les choses en main. Après 4 tomes à se morfondre, à compter sur les autres , elle affronte les soucis un par un . J'ai également aimé que tout ne finisse pas en catastrophe "comme d'habitude". Notre héroïne grandit, elle est plus mature et prend conscience de ses défauts. 
La réapparition de Rin dans le nouveau plan d'Harriet m'a enchantée, cette petite japonaise kawai apporte un rayon de soleil au scénario.
Côté amour, notre belle rousse semble enfin avoir fait le deuil de son homme lion, la quasi absence de celui-ci a donné de l'oxygène à l'intrigue, cette histoire à rebondissement commençait à me peser (mais nous ne somme pas à l'abri d'une réapparition dans le prochain tome).

Bref c'est toujours avec autant de plaisir que je lis l'histoire de cette geek (mon albatros, maladroite dans une société dans laquelle elle a du mal à trouver sa place) et j'attends avec impatience la suite des aventures... surtout que la fin du tome 5 justement nous laisse présager bien des délices !


dimanche 2 octobre 2016

Sortie de piste de Mark Welinski

L'histoire:

La vie n'est  pas toujours simple quand on s'appelle Moïse et surmonter ce "handicap" est déjà un exploit.
Quand en plus on se remet de la rupture d'avec la mère de ses enfants, qu'on entame une relation avec une femme plus jeune,exubérante  et que l'entreprise que l'on gère va droit dans le mur, ce n'est plus un challenge, c'est carrément du domaine de l'impossible.
Aussi lorsque après un crash d'avion on est confronté à une EMI (expérience de mort imminente)  en tant qu'athée, on voit la vie sous un nouvel angle, on apprend à dédramatiser et surtout on se questionne sur le bien-fondé de tout ça !


Mon avis:

Un sujet très compliqué et controversé que l'après mort, je suis comme Moïse, je ne crois pas et il est vrai que c'est d'autant plus dur à imaginer lorsqu'on est pragmatique. Les croyants trouvent refuge dans leur religion, leurs espoirs de paradis ou de résurrection, mais les non croyants se trouvent parfois bien démunis face au néant.

Ce livre remet beaucoup de choses en question et sait traiter avec humour ce grave sujet, Alice et Moïse rythment de leurs différences (la croyante new age et l'athée converti)  la lecture du roman.
Le personnage de Félix (acteur sur le déclin rencontré par notre héros en convalescence) incapable de lâcher prise même après son décès ajoute une touche aigre douce à l'histoire. Son passé peuplé de regret l'empêche de trouver le repos, Moïse devra l'aider à faire la paix avec lui-même. Cela nous inciterait-il à prendre les bonnes décisions tant que la faucheuse ne veut pas de nous ?

Les récits d'EMI qui peuplent le roman permettent d'appréhender autrement l'après mort, avec un peu d'espoir qu'il existe quelque chose, que tout ne finisse pas ...

Des questions pleins la tête et le sourire aux lèvres, j'ai terminé ce roman avec regret tant les personnages m'ont marquée, une bien belle découverte !

vendredi 22 juillet 2016

Huit mois pour te perdre de Marie-Diane Meissirel

L'histoire:

Emma est française, son passé a fait qu'aujourd'hui elle est expatriée en Croatie. Elle travaille pour le ministère de la justice, espère "changer le monde" ...
Emma a aussi un fils, Bruno, dont elle ne s'occupe pratiquement pas tant elle vit pour son métier !
Dunja est Croate et sa rencontre avec Emma et l'opportunité de devenir la nourrice de son enfant va changer sa vie, lui redonner une jeunesse !
La vie s'écoule donc dans une douce routine pour nos trois personnages car dans ce drôle de triangle chacun y trouve son compte ... jusqu'au jour où l'appartement d'Emma est cambriolé et que Dunja et Bruno ont disparu !
Commence alors une longue quête pour Emma, à la recherche de son fils, elle replonge dans son passé pour y trouver une explication !

Mon avis:

Une très jolie histoire douce-amère,où, au travers des deux personnages principaux, le lecteur vit au quotidien d'une Croatie en "détresse" à l'aube de son entrée dans l'Europe.
Le point de vue d'Emma, l'expatriée parfois un peu idéaliste est confronté à celui de Dunja, qui à 60 ans est désabusée et ne croit pas aux miracles de l'européanisation.
On s'attache aux personnages, à leurs croyances, à leurs désillusions et on tremble au fil des pages quant au destin des deux disparus... qu'est-il réellement arrivé lors de ce cambriolage? Les ennemis d'Emma sont-ils capables du pire ?
Que penser du fils de Dunja au caractère si imprévisible? A-t-il quelque chose à se reprocher ? S'est-il vengé de sa mère ?
Enfin que penser du conflit Serbo-Croate, des hommes politiques associés aux diverses décisions prises à l'époque? Comment une occidentale peut-elle comprendre et juger comme Emma se le permet au fil des pages, telle est la question sous-jacente dans le roman.


Une enquête bien ficelée  sous un fond politique "brûlant", j'ai vraiment aimé ce livre que je vous conseille !